Steve McCurry

Steve McCurry, né le 24 février 1950 à Philadelphie, dans l’État de Pennsylvanie, États-Unis, est un photographe américain.

Membre de l’Agence Magnum depuis 1986, à la recherche de ce qu’il appelle « l’inattendu, le moment du hasard maîtrisé, qui permet de découvrir par accident des choses intéressantes que l’on ne cherchait pas. »

Il est très connu pour sa photographie en couleurs très évocatrice, dans la tradition du reportage documentaire, et notamment le portrait de l’adolescente afghane Sharbat Gula prise pendant la guerre d’Afghanistan.

Steve McCurry rêvait, étant jeune, de devenir un cinéaste documentaire. Il fit des études au Collège d’arts et d’architecture de l’université d’État de Pennsylvanie, où il a obtenu un diplôme avec félicitations. À dix-neuf ans, il passe une année à voyager en Europe, un peu partout, travaillant comme serveur dans un restaurant à Amsterdam, puis à Stockholm. Il est ensuite parti à la découverte de l’Amérique du Sud, puis de l’Afrique. « Je crois que j’ai toujours voulu voir le monde, explorer de nouvelles cultures », dit-il dans une interview publiée sur internet à l’occasion de la sortie de son livre Sud Sud-Est, qui rassemble ses images de l’Asie du Sud et du Sud-Est. 

McCurry a donc cherché une profession lui permettant de concrétiser cette envie. Il débuta sa carrière en travaillant deux ans comme photographe dans un journal local qu’il quitta pour partir en Inde en 1978 comme photo-journaliste pigiste.

Sa carrière s’est trouvée lancée quand, déguisé avec une tenue indigène, il franchit la frontière entre le Pakistan et l’Afghanistan pour pénétrer dans les zones contrôlées par les moudjahiddins (« combattants d’Islam »), juste avant l’invasion soviétique. Quand il ressortit — il avait fait coudre les rouleaux de film à l’intérieur de ses vêtements — ses images furent publiées dans le monde entier et étaient parmi les premières qui montraient le conflit qui venait de débuter. Son reportage obtint le Prix Robert Capa Gold Medal 1980 pour le meilleur reportage photographique à l’étranger, une récompense consacrant les photographes ayant fait preuve d’un courage et d’un esprit d’initiative exceptionnels2.

McCurry a couvert beaucoup de zones de conflits internationaux ou civils, parmi lesquels la Guerre Iran-Irak, la guerre civile libanaise, le Cambodge, les Philippines, la Guerre du Golfe, l’éclatement de l’Ex-Yougoslavie et l’Afghanistan, mais il se dit surtout intéressé par les effets de la guerre sur les populations civiles3.

En 2001, Steve McCurry expose dans une exposition internationale d’art organisée par l’agence Leo Burnett avec le peintre italien Umberto Pettinicchio, à Lausanne en Suisse. En avril 2016, l’image du photo-journaliste est écornée par le scandale des photos retouchées.On découvre que de nombreuses photos ont été retouchées ou mises en scène. Son portrait de l’Afghane aux yeux verts ne fait pas exception.

Site officiel : https://www.stevemccurry.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *